Archives de
Catégorie : Pêche au coup

En mode vacances avec la Milo F15

En mode vacances avec la Milo F15

 

En mode vacances, avec un petit test de la Milo F15 ultra max

 Les Congés d’été 2017 se profilent, chargement de la voiture pour un départ dans la nuit, en route pour les vacances dans Les Landes…

Je charge le strict  minimum en matériel de pêche, la place dans le véhicule est limitée. Du fils, des plombs, des flotteurs, des hameçons, des pellets, un siège pliant et une canne. Pour la canne, j’ai choisi la Milo F15 Ultra max !  Elle rentre parfaitement dans le coffre grâce à son petit format.         

Petit descriptif : le pack comprend 1canne de 11m, une talonnette, 2 kits 1 fourreau et tube de protection, grâce à son traitement REGLASS et SUNCORE, elle possède une excellente glisse et une protection contre le soleil non négligeable pour ne pas se bruler les mains, canne très puissante pour des pêches extrêmes dans les obstacles. Il suffit de regarder l’épaisseur du carbone pour voir que l’on a affaire à du matériel très solide, équipé d’un kit Monster monté avec du 4mm plein. Les gros spécimens : silures, carpes et esturgeons  n’auront pas le dernier mot.

Il est aussi possible de l’équiper de kit Strong Pro REGLASS pour des pêches plus technique en carpodrome, ainsi elle fait partie d’une des meilleures cannes sur le marché avec un rapport qualité prix imbattable, polyvalente, parfaitement équilibrée, elle a tout d’une grande !

Arrivé sur les lieux, je pratiquerai une pêche dite « à roder » en me posant 2 heures par ci par là… Ne connaissant pas les lieux et les plans d’eau, il me faudra un peu de chance et de patience pour piquer un poisson.

Je toucherai mon premier poisson en pêchant en bordure dans des branchages, avec un amorçage de pellets extrudés de 2mm et du maïs, il a fallu que je « l’arrache » pour sortir cette commune sauvage de sa cachette.

Les sessions suivantes se solderont par plusieurs capots, je change de plan d’eau pour une gravière de 15 Hectares au Lac de SAMES, une profondeur de 5 mètres avec pas mal d’herbiers, je pêcherai à 11m en plein eau à 1 mètre de ces herbiers dans un des culs du Lac, il faudra attendre plusieurs heures pour enregistrer la première touche. Je piquerai 3 poissons pour en sortir que 2. Dès le ferrage, elles s’y blottissent !

Il faut tout de suite les contrer sinon c’est la perte du poisson assuré , elles ont une force incroyable dans une telle profondeur !

Les vacances se terminent déjà. Il faut remballer et reprendre la route, j’aurai pris beaucoup de plaisir à prendre ces  quelques poissons sauvages. Il a fallu être patient et persévérant.

Malheureusement je n’ai pas eu la chance de piquer un poisson record mais ce n’est que partie remise.

La pêche de la carpe à la grande canne

La pêche de la carpe à la grande canne

Comme on me le demande très souvent, je vais profiter des colonnes de la page Deconinck pour expliquer mon choix de pêcher la carpe à la grande canne plutôt qu’à la batterie.

Mais pourquoi un tel engouement pour cette technique de pêche ? De mon côté, j’ai fait ce choix pour différentes raisons pratiques. La carpe au coup me permet d’exploiter tous les carpe-frederic-barbe petits étangs communaux que l’on trouve autour de Lille, plus besoin de faire cent bornes pour pêcher un coin tranquille et poissonneux. De plus, cette pêche me permet de rentrer tous les soirs, et même, de ne pêcher que quelques heures dans la journée, soit pour un coup du soir ou du matin. C’est idéal pour mes approches d’été ou par forte chaleur comme pour mes pêches hivernales que j’aime plus que tout.

Lire la suite Lire la suite

Entre deux concours

Entre deux concours

Depuis le début de cette année, j’ai repris la pêche aux blancs, un retour aux sources après une vingtaine d’années d’interruption de cette technique, mais aussi et surtout de la pêche en canal.
Malgré la reprise des coucous, la pêche de la carpe me manquait et à la faveur d’un calendrier favorable entre deux concours, je contacte mon ami et partenaire depuis quinze ans, Frédéric Barbe, pour lui proposer une sortie.
PHILIPPE BOUILLET consultant pêche au coupTrès vite, nous décidons de nous rendre sur un plan d’eau de l’Aisne, avec un cheptel intéressant. A notre arrivée, le choix de nos postes e rapide car une berge est occupée par 5 ou 6 pêcheurs tandis que l’autre, totalement déserte, n’est pas très loin d’un îlot. Après un sondage en règle, je décide de pêcher en direction de la pointe de l’îlot dans une petite fosse plus profonde de 15 cm que le reste de ma zone. Pour l’amorçage, j’opte pour deux coupelles de pellets extrudés de 4 mm préalablement humidifié pour une descente et une dispersion plus rapide. Durant la première demi-heure, malgré la présence indéniable du poisson et après avoir essayé plusieurs esches, les touches sont rares et surtout pas très franches. Je décide alors d’intensifier mon amorçage non pas en terme de volume, mais en fréquence, une demie- coupelle tous les quarts d’heure.

Lire la suite Lire la suite

Ouverture du blog !

Ouverture du blog !

Le Blog Deconinck vient d’ouvrir !
Vous y trouverez tous les trucs et astuces du pêcheur, ainsi que les dernières infos et les dernières tendances du monde de la pêche.



N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter pour ne rien rater de nos articles.